Quand sera possible un autre monde?
Copyright © 33 Danilo D'Antonio - Some rights granted



Dans les actuelles societés humaines, comme donc dans celle Européen, dans le quelle les rôles plus importants, plus stratégiques du point de vue d'organisation, administratif, fiscal, educatif, culturel, mass-mediatique, sanitaire, d'ordre public, etcetera, sont assignés pour la vie à des déterminées personnes, il vient à se créer de fait un État bien disjoindre des communes citadines, un noyau dure absoluement impénétrable et immodifiable de tous qui en ont été exclus. Ces deux entités, État et Citoyens, qui pour patte sociale auraient dû coïncider, auraient dû être seulement un, de fait ils restent absoluement séparés et souvent opposé.

E' souvent écrit sur les papiers constitutifs des Pays plus progressés de la Terre qui la souveraineté appartient au le peuple (en entendant: à tout le peuple!), mais la réalité est bien différente: l'immense majorité des Pays du monde sont pas de Républiques mais "choses privé", ils sont quelque chose qui littéralement appartient aux personnes assumées pour la vie dans les places de l'État (qui ils soit elles dirigeantes ou simples employé). Les plus avancés Pays du monde sont actuellement en main à une authentique oligarchie, de bas niveau mais diffuse partout, que toujours tyrannise et assujettit, même si dans manière subtile, sournois, la restant de la population, et empêche aux Etats une naturelle évolution vers ce que les différents situations effectivement demandent.

Si en général l'opera de les nôtre gouvernes et ceux des autres Pays il ne nous trouve pas d'accord, ne perdons pas autre temps: concentrons nos énergies pour ôter ce modèle d'organisation sociale qui est à la base de chaque comportement maléfique des gouvernements, et donne papier blanc aux empires economiques mondiaux. L'emploi public assigné pour la vie est l'origine profonde, cachée, de l'immense majorité des problèmes du monde d'aujourd'hui, ils soit eux pertinents la paix, ou le champ des droits humains, la distribution du travail, la défense de l'ambient, ou qu'autre.

Exigeons nous, donc, quelquechose absolument légitime: prétendons nous un équitable emploi public à rotation, correctement partagé et de réelle appartenance commune. Le jour qui ce nouveau système social y venait à la lumière seraient pas plus, par exemple, des organismes de radio-télévision d'État à faire continue effrontée propagande à la pensée unique gouvernementale, ni il y auraient des forces de l'ordre (aujourd'hui assumées aussi les pour la vie pour rester à fidèle garde d'États oligarchiques) à s'acharner contre les citoyens justement manifestants, moins que tout pourrait y avoir un appareil bureaucratique à faire de fertile terrain de culture pour chaque genre de corruption et de mauvais governement.

On jetterait au contraire la graine pour réaliser une nouvelle societé humaine pleinement basée sur le partage et la partecipation, pas plus sur la monopolisation et l'exclusion. Ce jour, objectif, même ainsi ambitieux comme celui de voir chaque femme, chaque homme sur la Terre disposer d'un travail, et donc d'un revenu et, qu'est-ce que ancor plus important, de un pouvoir civique, minimum garantis, ils deviendraient beaucoup plus facilement réalisable. Chômage et précarité, comme aussi n'importe quel autre incapacité des gouvernements à répondre efficacement aux exigences de la societé, deviendraient seulement un laid souvenir du passé.

L'emploi public pour la vie est l'écueil contre lequel ils se déferlent tous les plus beaux rêves dell'humanité. L'emploi public pour la vie est la bague faible d'une chaîne, autrement indestructible, qui tient enroulé un entier monde et il en empêche le progrès social. L'emploi public pour la vie est la bague que, dans l'intérêt de tous, et en une manière légalement, moralement et ethiquement irréprochable, nous devons aujourd'hui définitivement casser.








H A R M O N I C S O C I A L R O T A T I O N
Copyright & ServiceMark Eudaemony Laboratory. Some rights granted
WebSite active since 29 - WebWorks by HyperLinker